top of page
  • Ambrola

Angèle se livre sur la place réservée aux personnes bisexuelles dans la société

Dans un récent entretien accordé à Vogue, Angèle s’est confiée sans retenue sur de nombreux sujets ayant rapport à sa vie sentimentale. L’occasion pour la chanteuse belge de s’exprimer sur la place qu’occupent les personnes bisexuelles dans la société.

Angèle se livre sur la bisexualité
Angèle livre sa vision de la société au magazine Vogue.

« Il y a mille petites choses de la vie quotidienne qui te rappellent que tu es en marge »


En se basant sur ses propres expériences, Angèle a fait savoir que la société a encore beaucoup de chemin à faire en matière de tolérance et de compréhension envers les différences de genre et d’orientation sexuelle.

« J’ai tout de suite compris que j’y avais pas ma place. Déjà, les profs me regardaient avec pitié parce que mes parents étaient artistes, soit pour eux des saltimbanques. Et ils nous répétaient que c’est contre-nature d’être homosexuel... […] Je sentais que j’étais aussi attirée par les filles. »

a-t-elle déclaré sur ses deux années au sein d’un collège catholique.


Dans la foulée, la chanteuse belge a affirmé, sans langue de bois, avoir déjà "malheureusement" ressenti de la honte à cause de son orientation sexuelle.

« Oui, malheureusement. Il n’y a rien à faire : tu marches dans la rue, à l’aéroport, tu regardes les publicités… quand on te montre un couple, c’est toujours un couple hétéro, et si c’est un couple gay, c’est le sujet. La campagne « Oui, ma voisine est lesbienne » en a choqué plus d’un en France, à juste titre. Donc, au départ, l’attirance pour les filles, c’est un truc que je réprimais, bien sûr. Mais étant bi, ça m’arrangeait d’être aussi attirée par les mecs – car j’aime vraiment les garçons, autant que les filles. Ça faisait que c’était plus simple de le dissimuler, enfin de me le dissimuler. »

Questionnée sur la place réservée aux personnes bisexuelles dans la société, Angèle n’a pas fait dans la dentelle.

« J’ai beau avoir pris la parole sur l’homosexualité, avoir écrit Ta Reine et pas Ton Roi, être devenue une icône bisexuelle pour certains, il y a mille petites choses de la vie quotidienne qui te rappellent que tu es en marge. »

Comments


bottom of page