top of page

Gradur, Gims et plusieurs autres artistes se prononcent sur la situation actuelle en RDC

Le conflit à l’Est de la République Démocratique du Congo semble de plus en plus préoccuper les gens. Situation sécuritaire très instable avec à la clé, des actes obscènes et humainement dégradants, autant d’évènements que les médias européens ne diffusent pas. Certains rappeurs ont décidé de donner de leurs voix pour compatir à la souffrance du peuple congolais et sensibiliser le monde à ce propos.


Drapeau de la RDC

Les rappeurs témoignent leurs compassions au peuple congolais


La CAN 2023 en cours à Abidjan avec une grosse médiatisation n’a pas réussi à éclipser les évènements en RDC qui dure depuis 30 ans. Depuis octobre 2023, les attaques entre rebelles et civils ont repris de plus belle, occasionnant de nouveaux massacres dans la région de Goma, entre autres. 


Une vidéo choquante apparue cette semaine sur les réseaux a déclenché les réactions en chaine sur la situation. Face à tout ceci, le footballeur congolais Cédric Bakambu s’est exprimé sur Twitter avant d’être suivi par de nombreux autres artistes. Avant la demi-finale entre son pays d’origine et la Cote d’Ivoire, Gradur a posté un message pour tirer la sonnette d’alarme.


« Profitons de la lumière de la CAN sur notre prochain match pour penser à nos frères à l’EST qui souffrent énormément. Ne les oublions pas dans nos prières », a-t-il écrit. Un message qui a reçu le soutien de MHD.  Sadek et Gims ont également fait des posts sur cette situation difficile.

La Fouine de son côté a relayé une publication d'un député décriant le mutisme sur le conflit dans l'est de la RDC.  






ความคิดเห็น


bottom of page