top of page

Rohff : son frère I.K lève enfin le voile sur sa relation avec OKLM, le média de Booba

En pleine promotion de son nouveau projet, I.K a choisi de revenir sur une polémique qui a marqué son passage chez OKLM, le média de Booba. L'artiste a saisi cette occasion pour éclaircir les zones d'ombre et mettre les choses au clair.


Rohff et Booba

« J’ai pas trahi mon frère » 


Remontant en 2016, I.K a tenu tout d’abord à rappeler que sa collaboration avec OKLM s'est faite alors qu'il était sous contrat avec Sony Music. Contrairement aux rumeurs qui avaient circulé à l’époque à la suite de son passage dans OKLM, IK a affirmé catégoriquement qu'il n'a jamais trahi son frère Rohff. Il soutient avoir agi en toute conscience et affirme que son choix n'était en aucun cas un acte de lâcheté. Il a simplement fait ce qu'il estimait être juste à ce moment-là.


Revenant sur les circonstances de sa participation à cette campagne de promotion, I.K souligne que le média était, à l'époque, un site internet qui relayait régulièrement ses créations musicales depuis plus d'un an. « OKLM c’est un site internet. Ce site-là, il partageait tout ce que je faisais pendant un an. Pendant ce temps, mon frère et moi on ne se parlait pas, mais c’est pas pour ça que je l’ai fait. »


En effet, lors de la sortie de son titre "No Limit", l'attaché de presse d'I.K avait invité plusieurs médias dans les locaux de sa maison de disque pour enchaîner les interviews tout au long de la journée. C'est à ce moment-là qu'une journaliste d'OKLM s'est présentée, accompagnée d'un caméraman. I.K admet avoir été surpris, mais son attaché de presse l'a convaincu d'accepter l'entretien en soulignant l'engagement continu d'OKLM à partager son actualité.


Dans la foulée, IK a précisé qu’il n'a jamais rencontré Booba ni ses proches lors de cette occasion. Pour lui, OKLM était simplement un média parmi d'autres, et il n'y accordait pas une importance particulière. Il insiste sur le fait qu'il n'a jamais visité les locaux d'OKLM, mais que ce sont eux qui se sont rendus à sa rencontre.



bottom of page